Le Psoriasis et le Sport : les bienfaits

Le psoriasis est souvent considéré comme un frein à la pratique du sport. Se dévêtir dans les vestiaires, se mettre en maillot… sont autant de sources d’angoisse quand on a des épaisses plaques rouges recouvertes de pellicules blanches sur le corps, particulièrement sur les coudes, les jambes, les genoux ou les bras, qu’on risque ainsi d’exposer au regard des autres.

Surtout que le regard de l’autre est souvent interrogateur ou accusateur, et généralement blessant. Et comment leur expliquer que ce n’est pas contagieux ?

Du coup, plus de la moitié des patients atteints de psoriasis ont arrêté le sport, 42% disent y renoncer à cause de la maladie. Or le sport constitue pourtant un allié de taille, et présente de multiples bienfaits !

Le Psoriasis et le Sport – Une arme pour combattre le stress

 On l’a déjà vu, l’anxiété et le stress, les émotions, sont des facteurs clés pour favoriser les poussées de psoriasis. D’autant plus que le stress invite souvent à un cercle vicieux : l’apparition des plaques rouges étant une source de stress elle-même, les poussées sont renforcées, causant encore plus de plaques rouges… etc.

Mais le sport permet précisément de lutter contre l’anxiété et le stress. Pratiquer une activité sportive régulière vous permettra de mieux contrôler votre stress. De briser ce cercle vicieux qui vous menaçait et ainsi de réduire le nombre et l’intensité des plaques.

En effet, le sport permet le temps de l’effort « d’occuper » votre esprit et donc de diminuer l’anxiété tout en vous permettant d’extérioriser vos émotions : en vous défoulant, vous libérerez toute l’énergie accumulée par les émotions négatives, que ce soit de la colère, de la haine ou de la frustration (pensez par exemple à tout ceux qui ressentent le besoin d’aller courir loin pour oublier le monde autour d’eux).

De plus, le sport libère temporairement des endorphines, que l’on appelle plus couramment les « molécules du bonheur », et qui vous permettront de ressentir un bien-être général dans l’ensemble de votre corps.

Enfin, faire du sport épuisera votre corps, et vous permettra ainsi de mieux dormir la nuit.

Le Psoriasis et le Sport : l’efficacité en chiffres

Selon une étude américaine menée pendant plus de 14 ans sur plus de 86 000 femmes, la pratique du sport enraye le risque de développer un psoriasis : en effet, les femmes ayant pratiqué plus de 3 heures de sport par semaine ont vu leur psoriasis diminuer et ont connu moins de poussées que celles qui ne pratiquaient aucun sport.

De plus, selon une autre étude américaine récente, le sport aurait également une vertu préventive : les personnes pratiquant une activité physique régulière rigoureuse (1h30 de course, de natation ou de tennis par semaine par exemple) auraient 20 à 30% de risques en moins de développer la maladie, idéal donc pour ceux prédisposés génétiquement !

Ainsi, le sport peut donc constituer un véritable complément à vos traitements médicamenteux.

Quels sports privilégier ?

 Comme il s’agit de réduire son stress, on recommande généralement des sports qui permettent de se défouler et d’évacuer toutes ces émotions qui nous empoisonnent au quotidien. On relève donc :

–      la course à pied sous toutes ses formes : running, marche rapide, marche nordique… qui permet d’apaiser les tempéraments explosifs

–      le kick-boxing : idéal pour se défouler et se lâcher en une fois

–      des sports plus doux comme le yoga, le pilates ou la méditation : qui permettent de relâcher la pression intérieure tout en invitant à la méditation et la relaxation, et entraîner une sensation de bien-être et légèreté dans l’ensemble du corps

Comment se remettre au sport ?

Le sport génère une sorte de stress au départ, à cause du regard de l’autre, de sorte que beaucoup de patients n’osent pas s’y essayer. Mais justement, rassurez-vous : ce stress s’évacue au fil des entraînements, et permet de mieux préparer notre corps et notre organisme à le gérer dans son ensemble. C’est la raison pour laquelle le sport est un outil d’élimination efficace de ce facteur déclenchant.

Il existe néanmoins deux petites règles pour faciliter la reprise du sport, et qui sont :

–      l’hydratation de la peau : avant toute séance, pensez à bien vous hydrater. Utiliser par exemple une crème contenant de l’urée, afin de limiter la perte de pellicules

–      l’information aux autres : sur place, allez expliquer d’emblée au responsable du centre sportif ou au maître nageur votre maladie. Préciser bien évidemment que ce n’est pas contagieux, afin que celui-ci ne s’inquiète pas et se montre compréhensif.

Et surtout, ignorez le regard des autres. Ce peut être un cap difficile à franchir au début, mais lentement, vous verrez sans vous en rendre compte que cela ne vous affecte plus et que vous vous en porterez bien mieux : d’une part parce que le sport aura fait ses effets, d’autre part parce que vous aurez progressivement repris confiance en vous.

Le Psoriasis et le Sport : un bienfait bientôt reconnu ?

 L’Académie de médecine suggère aujourd’hui que le sport soit pris en charge par la sécurité sociale. Elle doit être  prescrit au même titre que n’importe quel médicament par un médecin. Le sport sera-t-il donc bientôt remboursé par l’Assurance Maladie ?

Ce serait une solution assez surprenante et pourtant qui souligne (et officialise) l’importance de pratiquer une activité sportive régulière. Car en plus de vous aider à combattre le psoriasis, la pratique du sport allonge l’espérance de vie. Elle retarde le processus d’entrée en dépendance des personnes âgées. Sans oublier tous ces bienfaits au quotidien sur notre corps, notre métabolisme, et notre mental.

Donc n’hésitez plus et remettez-vous au sport !